adresse_internet_bleu adresse_internet_gris




Points de vue — Rivages extraordinaires

 

 

 

 

 

Entre Quinsac et Camblanes et Meynac, petites communes à proximité de Bordeaux en Gironde, treize avril 2013. Sur les rives du fleuve Garonne, par une belle journée ensoleillée, nous observons au sol une installation de trente mètres de longueur sur deux mètres de largeur, au niveau de la digue de la propriété Fradin. D’un côté le fleuve, bercé par le flux et reflux des marées. De l’autre une pièce d’eau : un étang bordé par une végétation luxuriante. Ça et là arbres et arbustes se mirent dans le plan d’eau. Sous l’œil attentif d’un sol pleureur — une installation. Une installation séparée du fleuve par un épais mur de végétation qui colore la pièce d’une ombre impénétrable, néanmoins clairsemée par endroits. Lorsque nous sommes face au fleuve, sur la gauche marquant le début de l’ouvrage, une écluse alimente l’étang, l’amène à osciller de bas en haut, tout comme le fleuve, à défaut de se mouvoir dans un sens puis dans un autre. À l’autre extrémité : un arbre mort. La structure est rectangulaire, à même le sol. C’est une pièce de labour composée exclusivement d’argile. Pas de pierre. Juste de l’argile. À « l’intérieur », cinquante sept trous d’un diamètre de quarante centimètres et profonds de cinquante. Ils sont remplis d’eau. Le ciel se reflète à la surface des cercles d’eau, comme des miroirs. Autour de l’installation, un chemin d’un mètre de large, obtenu par un passage incessant. Si l’on s’éloigne juste de quelques mètres, l’installation n’est plus visible malgré sa taille imposante. Encore quelques mètres et nous nous apercevons qu’il n’y a pas d’issue. Nous devons rebrousser chemin pour pouvoir repartir. En somme, une impasse… L’installation est le point d’orgue d’un parcours artistique de huit kilomètres cinq, nommé « Points de vue — Rivages extraordinaires ». Les installations resteront dans le paysage durant deux mois. Une belle promenade accompagnant le fleuve. Tout au long du parcours, des cultures de pommiers en fleurs et des vignes couvrent les regards… Rivages extraordinaires. Le message ou plutôt la formule marque le paysage. Minimaliste et conceptuelle, la pièce interroge la notion de production en art mais pas que…